Tirage Fine Art vs Tirage Photo Standard

Le tirage Fine Art est le terme souvent utilisé pour désigner des photographies professionnelles imprimées sur du papier de très haute qualité. Il est le résultat de la combinaison parfaite d’un beau papier qui a du caractère, d’une large palette d’encre ayant une très haute qualité d’archivage et de l’expertise d’un photographe et d’un imprimeur (peut être la même personne).

Le papier

Un matériau naturel pour des tirages qui perdurent

La différence entre le papier Fine Art et le papier photo normal réside dans la composition du papier lui-même. En fait, les fibres naturelles (généralement le coton ou l’alpha cellulose) doivent être incluses dans la composition du papier beaux-arts. Le papier n’est pas blanchi artificiellement avec du chlore, garantissant ainsi que les photos résistent à l’épreuve du temps. Un atout majeur dans le domaine de la photographie d’art!

Le papier photo normal répond aux besoins de certains utilisateurs lorsqu’il s’agit d’imprimer des photos à visualiser de manière occasionnelle, tandis que le papier Fine Art garantit que les images sont présentées sous leur meilleur jour et offre de bonnes performances lors de l’exposition de tirages.

Le papier Fine Art étant destiné à l’impression de photographies de haute qualité, sa qualité doit être parfaitement adaptée à la réception d’encres et de pigments. La composition de la couche de surface doit permettre à l’encre de bien adhérer dans le temps, tout en offrant un pH neutre pour garantir que le papier résiste également à l’épreuve du temps.

Enfin, un papier Fine Art vous permettra de mettre en valeur la composition de l’image, tout en offrant le support idéal pour des couleurs intenses et des contrastes marqués, tout en permettant une large gamme de tons de gris.

Ma longue relation avec Canson

Bien qu’il existe une multitude de papiers d’impression vendus sous diverses marques, seules quelques marques possèdent réellement leur papeterie. Et encore moins peuvent prétendre exister depuis 1557.

Tout au long de ma jeunesse, Canson a été LA référence en matière de papier. Que ce soit les feuilles de dessin épaisses ou le papier calque que nous utilisions en mathématiques, tous deux stockés dans la fameuse “Pochette”, un emballage à base de papier jaunâtre qui a permis aux élèves de transporter le papier sans effort.

Canson a également été un pionnier dans le processus photographique et a breveté un papier photo dès 1865, ce qui a simplifié le processus d’impression et réduit son coût à l’époque. En 2008, Canson a lancé sa gamme de papiers d’impression Fine Art: Canson Infinity.

Lorsque j’ai commencé mon parcours d’impression Fine Art, j’ai été submergé par tous les différents types de papiers d’impression et de marques. Heureusement, j’ai rapidement découvert la gamme de papiers Canson Infinity Fine Art et j’en suis tombé amoureux. Grâce à elle, l’impression m’a permis d’être un artiste photographe plus épanoui.

L'encre

Le deuxième composant d’une impression Fine Art est l’encre utilisée. On rencontre souvent le terme “Giclée” pour désigner un tirage Fine Art. Au début des années 90, c’était l’âge précoce des imprimantes informatiques performantes. L’un des pionniers de l’imprimerie était Graham Nash (du groupe de rock Crosby, Stills, Nash & Young). L’un des employés de Nash, Jack Duganne a inventé le terme “Giclée” dérivé du mot français “gicleur”, la buse de l’imprimante à jet d’encre. Ce procédé informatisé et l’imprimante à jet d’encre ont révolutionné la manière dont les artistes pouvaient sécuriser leurs œuvres en 2 dimensions (photographie, peinture, dessin …) de manière assez abordable tout en préservant le rendu d’origine.

cannon-logo-png-14

Pigment or colorant

Les encres existent en deux types: Colorante ou Pigmentaire. Si le premier peut fournir des impressions très vibrantes, c’est un composé dilué qui est extrêmement fragile et s’estompe très rapidement lorsqu’il n’est pas stocké dans l’obscurité. D’un autre côté, l’encre pigmentaire, tout en étant liquide, est constituée de réels pigments en suspension qui reposent sur le papier d’impression. Il n’est pas dilué en tant que tel et n’est pas aspiré par le papier. Il offre le meilleur résultat de résistance à la lumière d’environ 100 ans. C’est donc l’encre de choix pour le tirage Fine Art.

Tous mes tirages Fine Art ainsi que les cartes d’artiste sont imprimés avec mon imprimante Canon qui utilise 12 encres pigmentaires qui offrent un grand “Gamut”  (la gamme de tons de couleur et gris) et un beau contraste.

Pour conclure, en un mot, un tirage Fine Art est le résultat d’un processus qui garantit que le rendu de l’image est à la fois d’une qualité exceptionnelle et résiste à l’épreuve du temps. Bien sûr, une fois que l’impression est faite, elle doit être montée et mattée pour conserver toutes les grandes qualités.